Hymen professionnel versus #balancetonporc






Je vais m'en prendre aux filles qui me font un peu honte en ce moment.
Ressortir les dossiers des années après s'être fait peloter les pieds ou autre chose par Monsieur Boss, je trouve qu'il y a de l'abus.
La France, ébahie, découvre ce que nous savons depuis la nuit des temps : il y a du sexe dans le monde du travail. Tant que nous n'aurons pas inventé la petite boîte dans laquelle consigner nos attributs sexuels à l'accueil de notre entreprise, il faudra savoir décrypter les codes pour éviter la "Bonobo Attitude".
Le mieux évidemment serait de réussir à se comporter comme si nous étions asexués mais dans le cas où vos hormones vous joueraient des tours, je vous livre quelques modestes conseils pour conserver votre blancheur virginale au travail.

Petit code de sauvegarde d'hymen professionnel à l'usage de petites sœurs devenues idiotes :

Mes sœurs, 

Si un homme (ou une femme) vous déchausse au bureau et vous masse les pieds, si ce n'est pas pendant la pause, en plus d' une mise à pied, sans vilain jeu de mots, vous risquez l'escalade. Ce n'est pas un geste aussi anodin que l'emprunt de votre agrafeuse.

Si votre chef vous invite à dîner le soir après vos heures de travail, ce n'est pas pour vous faire faire des heures supplémentaires, ni parce qu'il pense qu'avec votre maigre salaire vous ne mangez pas tous les jours à votre faim... Non, non... c'est parce que vous lui plaisez. Et il va se comporter comme n'importe quel homme qui vous invite à dîner, ce n'est pas la première fois n'est-ce pas ? S'il est séduisant acceptez, sinon, virez-le illico !

Si vous avez accepté un coït avec votre chef après le resto, par une nuit torride et arrosée, vous n'êtes peut-être pas obligée de recommencer plusieurs fois avant de réaliser que vous vous êtes fait violer.

Si malgré tout vous criez "Au viol !", évitez de raconter les massages, le resto et les préliminaires.

Si vous avez affaire à un gros con de chef lourdaud, ne gloussez pas à ses blagues douteuses, démarquez-vous des copines, votre air sévère va le refroidir et lui faire comprendre tout de suite votre indisponibilité sexuelle.

S'il est mignon, faites-le mijoter jusqu'à la fin de votre CDD, il n'en sera que meilleur, de toute façon, l'emploi précaire vous protège des occasions ratées.

S'il est moche, criez au viol et menacez-le de plainte pour harcèlement, ça va le calmer. 

Mettez-vous au travail, sérieusement, relisez Candide : "le travail éloigne de nous trois grands maux, l'ennui, le vice et le besoin" (Haha merci papa !).

Comment concilier l'image de cette femme hypersexuelle à laquelle la société nous demande de ressembler, à grand renfort de pornographie siliconée, avec la négation de ses effets sur notre composante animale, sur nos hormones mâles ou femelles ?

Je sais la détresse de certaines femmes qui ont vraiment été agressées et l'injustice des abus de pouvoir. C'est le moment où la loi doit prendre le relai, alors… #denonceauprocureur, mais vraiment, pas de demi-mesure !

Je serais heureuse que mes sœurs se réveillent et prennent enfin la juste mesure des choses en commençant à livrer les vrais combats main dans la main avec nos frères !
                                                                                          
                                                                                       Pascale Landriq

Commentaires

Articles les plus consultés