Benthésicymé




Rondeur des jours mélancoliques,
infiniment repliés sur eux-mêmes,
caracolant de vague occupation en vague ennui.
  Yeux dans le vague ne disent rien.
Rien, presque rien, ou seulement 
 - "vague, vague idée, vague à larmes, rien ne vague plus, faites vos jeux !"
Fille d’un géant des mers ou de Poséidon, après le vague désir, quand vague s’endort, c’est une petite mort.
Puissance éphémère, terrible ou belle dans l’instant, vague-et-vient et s’en va.
Retirée c’est fini. Ne reste qu’un nom :

   - Benthésicymé

Mais a-t-elle existé ?
C’est encore assez vague.

P.L.

Commentaires

Articles les plus consultés