Equanil 100mg



Photo Jamie Baldridge




Le ciel prépare la pluie
et la maîtrise de soi aussi.

Il faut que je ferme les fenêtres
et chaque point d'écoulement de ma vigueur.
Je vais allumer la radio
pour noyer la voix de la pluie
par des publicités pour imperméables
et joints étanches.
Je m'occuperai de choses sèches,
telles que mon visage
aux mains d'un miroir.
J'humilierai la pluie
l'appellerai liquéfaction de vapeurs d'eau rien que ça.
La détesterai s'il le faut,
comme la detestent les toits crevés
et les heures d'attentes trouées dans la rue
le soir.
Très peu pour moi, ce genre de laisser-aller.
Qu'ils se l'envoient, les arbres qui veulent boire,
les poètes qui absorbent l'irréfléchi.
Car si je m'autorise à la regarder
elle va s'enhardir, cette idée fixe
que la pluie
est un je viendrai sans faute
sauf imprévu bien-sûr,
que la pluie
est cet imprévu qui te tombe dessus.

Non je ne vais pas à la fenêtre,
Je veux sauvegarder cette mort
que par des morts j'ai gagnée.
Je veux que les equanil en sortent blanchis.


Kiki Dimoula, Le peu du monde

Commentaires

Articles les plus consultés