Poème pulvérisé






"À la seconde où tu m'apparus, mon cœur eu tout le ciel pour l'éclairer. 
Il fut midi à mon poème.
Je sus que l'angoisse dormait."

                                          René Char, Le poème pulvérisé

Articles les plus consultés