Madeleines marocaines





 Un oncle et une tante venus de France nous rendaient visite pour Pâques. Nous allions " faire le sud ". Dans la voiture à l'arrière, trois gamins en compagnie d' une boîte de chocolats pyrénéens offerts en plus des oeufs, comme le veut la tradition. Je négligeais les petites douceurs colorées abandonnées à mon frère et à ma soeur pour plonger la main dans un délice complètement fondu par la chaleur pendant que nous traversions la vallée du Drâa, associée pour toujours à la chaîne pyrénéenne...
Je n'oublierai jamais, soudain, au milieu du plus assoiffé des paysages, l'apparition de l'oasis minuscule dans laquelle nous allions faire une courte halte et de sa beauté poignante.
Après l'aridité, j'avais été saisie par l'extrême douceur de ce paradis, soigné par des femmes voilées qui cultivaient un jardin sous les palmes. La fraîcheur de la source qui chantait doucement, le vert tendre des jeunes pousses, tout y était enchantement. Tout respirait, sous le ciel d'un azur intense comme j'en ai rarement
revu, une plénitude tranquille et émouvante.
J'ai quitté cet endroit à regrets. Je n'ai plus éprouvé en aucun lieu une telle sensation de sérénité, d'harmonie retrouvée, de paix exultante. J'avais découvert un éden que je conserve comme un trésor, au fond de la mémoire.





                                       P.L.

Commentaires

M.D. (louv') a dit…
J'ignore s'il s'agit de la même oasis, mais j'ai un souvenir identique de sérénité absolue. Ces femmes voilées restent en moi comme des magiciennes du désert.
Bonne soirée, Promeneuse.
Jonas D. a dit…
Je viens de ressentir, par la construction de votre texte, cette chaleur, cette sérénité, ce quelque chose qui peut vous aider à vivre dans le chaos. C'est juste, Pascale, cette mémoire-là est un trésor, que je vous jalouse un tantinet. Amitiés azur Drâa. Jonas
Pascale Landriq a dit…
Partageons nos madeleines avec le café ce matin...
Ce voile peut évoquer aussi paix et sérénité.Ô paradoxe !
Belle journée Louve
Pascale Landriq a dit…
Heureuse d'avoir contribué à un instant de sérénité. Rien qu'un instant à penser à autre chose qu'à notre vieux monde qui déraille...
Amitiés sincères, Jonas

Articles les plus consultés