Sens dessus dessous

    
Photo David Galstyan



Je poursuivrai ma route, laissant là les doutes
j'irai mon chemin, toujours un peu plus loin. 
J'humerai les couleurs du soir par delà les collines,
regarderai le parfum des roses au poindre de l'aube,
écouterai le murmure en soie des corolles de peaux douces,
me délecterai du nectar de miel des épices,
caresserai la voix de lys des musiciens amis.
Puis, au soir de ma vie, en robe de lumière,
quand l'heure sera venue de compter mes respirations
je prendrai une lyre pour chanter leurs délices,
encore et encore, jusqu’à mon dernier souffle

P.L.

Commentaires

Anonyme a dit…
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne
.....

Articles les plus consultés